Utilisation d'alternatives aux antibiotiques dans la gestion de la santé intestinale

Cette image montre le tractus intestinal d'un poulet. Un tractus gastro-intestinal sain peut aider à obtenir une production optimale de viande ou d'œufs. Le tractus gastro-intestinal du poulet a deux fonctions essentielles: la digestion/absorption et l'immunité. La muqueuse intestinale constitue une barrière efficace entre le contenu luminal inacceptable et les tissus internes de l'hôte. Une alliance cohérente entre la couche de mucus, les cellules épithéliales, le microbiote et les cellules immunitaires de l'intestin est essentielle pour les fonctions de barrière intestinale.

Le juste équilibre du microbiote crée une opportunité pour des conditions de santé intestinales optimales, en particulier à travers le rôle du microbiote commensal. Le microbiote commensal aide à développer la structure et la morphologie de l'intestin, à contrôler les réponses immunitaires, à bloquer les agents pathogènes intestinaux et à faciliter l'absorption et la digestion des nutriments. La suppression des bactéries pathogènes et la promotion des bactéries bénéfiques aideront à maintenir une microflore intestinale saine. Une bonne santé intestinale chez les volailles a été associée à l'équilibre écologique sain de la microflore gastro-intestinale, censée protéger contre la colonisation bactérienne nuisible et stimuler une réponse immunitaire.

Intestinal tract of a chicken

Des changements dans la composition de la microflore d'un oiseau peuvent avoir des effets positifs et négatifs sur la santé et la maturité de la volaille. De nombreux facteurs peuvent affecter la composition de la communauté bactérienne d'un oiseau, notamment son régime alimentaire, son âge, l'utilisation d'antibiotiques et l'infection.1

Problèmes de santé intestinaux courants

Infectieux

  • Maladies à protozoaires - Coccidiose
  • Infections bactériennes causées par Salmonella, Clostridium (Entérite nécrotique), Campylobacter jejuni et Spirochaetes - celles-vi peuvent entraîner de nombreux problèmes de santé intestinale et contribuer aux problèmes de litière humide

Non infectieux

  • Aliment: qualité de la structure et des granulés, palatabilité, formulation et teneur, mycotoxines
  • Gestion: espace d'alimentation disponible, espace pour l'eau, distribution des mangeoires, abreuvoirs, qualité de l'air, ventilation, litière, température et densité

 

L'entérite nécrotique et la coccidiose sont souvent les facteurs les plus nuisibles pour la production de volaille. Ils peuvent diminuer considérablement les profits des producteurs par oiseau.2,3

Solutions en santé intestinale pour les oiseaux

Depuis 60 ans, des activateurs de croissance sous forme d’antibiotiques sont utilisés dans l'alimentation du bétail dans le monde entier. Leurs avantages comprennent l'amélioration du taux de conversion des aliments et la croissance et la réduction du nombre de maladies. Récemment, la pression des consommateurs a préconisé la réduction de l'utilisation d'antibiotiques, craignant que les microbes développent une résistance et provoquent des maladies incurables chez l'homme.4 Par conséquent, l'industrie a été obligée de repenser l'utilisation d'antibiotiques dans l'alimentation animale. Il existe maintenant un intérêt croissant pour les alternatives aux antibiotiques d'origine naturelle.

Critères relatifs aux alternatives aux antibiotiques

Une alternative aux antibiotiques devrait avoir les mêmes effets bénéfiques que les antibiotiques:

  • Diminution de la prévalence des agents pathogènes
  • Propriétés anti-inflammatoires
  • Bactéries bénéfiques stimulées de la microflore
  • Intégrité intestinale accrue, augmentant ainsi l'absorption des nutriments
  • Amélioration des performances des animaux, de la conversion des aliments et du rendement 

 

Les alternatives courantes incluent les probiotiques, les prébiotiques, les acides organiques, les additifs phytogènes et les huiles essentielles. Une combinaison idéale de deux ou plus augmentera les chances d'obtenir des performances optimales.

Probiotiques

Les probiotiques sont des compléments alimentaires microbiens vivants, qui aident l'animal hôte en améliorant son équilibre microbien intestinal. Les probiotiques peuvent augmenter la santé de la flore intestinale, ce qui peut favoriser l'inhibition des microbes pathogènes dans l'intestin.

Probiotiques courants utilisés dans la volaille

  • Bacillus subtilis
  • Bifidobacterium spp
  • Lactobacillus spp

 

Un probiotique idéal devrait être de la même origine que l’hôte, non pathogène, de même qu’il devrait résister aux conditions intestinales acides, produire des composés antimicrobiens, améliorer la croissance des bactéries commensales, moduler la réponse immunitaire, améliorer les performances des animaux et résister aux conditions de transformation. Kemin a créé et breveté son microbe fabriqué à partir d'une souche naturelle de Bacillus subtilis PB6, trouvée dans les intestins de poulets en bonne santé.

Acides organiques

Les acides organiques ont également des effets bénéfiques sur la santé et les performances intestinales des oiseaux, notamment une amélioration du gain corporel et du taux de conversion des aliments. Parmi les avantages attribués aux acides organiques, citons l'amélioration de l'intégrité intestinale, la réduction de l'inflammation, la réduction de la charge en agents pathogènes et l'amélioration de la digestion.5 Une technologie plus récente a été utilisée pour protéger (encapsuler) certains acides organiques, leur permettant une diffusion ciblée avec une odeur moins forte. La supplémentation en acides organiques peut modifier la population bactérienne entérique, de sorte qu'ils peuvent être utilisés avec des probiotiques.

Huiles essentielles

Des tests ont confirmé qu’une variété d'herbes et de produits botaniques confèrent des effets avantageux sur l'intégrité intestinale, les conditions intestinales et la microflore grâce à leurs composants biologiquement actifs. Les effets bénéfiques des huiles essentielles peuvent également inclure une stimulation de la consommation d'aliments et des sécrétions digestives, des effets antibactériens, antiviraux, coccidiostatiques, anthelminthiques ainsi que des effets anti-inflammatoires et antioxydants.5

Biosurfactants

Les graisses et les huiles sont un élément clé du régime alimentaire des animaux, mais selon les études, la digestion des graisses est plus difficile au début de la vie d’un animal.6 L'utilisation de biosurfactants constitue un moyen efficace d'améliorer l'absorption des huiles et des graisses des aliments pour animaux grâce à une émulsification améliorée, une hydrolyse améliorée des graisses et une formation plus facile et plus petite des micelles. Les biosurfactants peuvent également améliorer l'absorption d'autres nutriments, vitamines et caroténoïdes.

Inhibiteurs de moisissures

La moisissure trouvée dans les aliments pour animaux peut avoir de graves effets sur la santé et la production des animaux. Aucun aliment pour volaille n'est complètement exempt de moisissure; en fait, dans la plupart des cas, plusieurs moisissures sont présentes. Afin de prévenir les effets toxiques des moisissures, plusieurs inhibiteurs de moisissure ont été développés pour être utilisés dans l’alimentation animale.

Prébiotiques

Un prébiotique est un composant direct non digestible qui influence le tube digestif d'un animal en utilisant des bactéries déjà présentes dans l'intestin pour dépasser le nombre de bactéries pathogènes. Dans une étude, toute supplémentation dans les aliments avec un prébiotique, un probiotique ou un acide organique, seule ou en combinaison, entraînait une amélioration significative du poids du poulet de chair par rapport au contrôle.7 Par conséquent, les prébiotiques alimentaires peuvent être plus fructueux lorsqu'ils sont associés à des probiotiques ou un acide organique.

Un prébiotique idéal5:

  • Ne devrait pas être hydrolysé ou absorbé
  • Enrichira sélectivement une ou plusieurs bactéries commensales
  • Peut modifier de manière bénéfique les activités du microbiote intestinal

 

 

Références

1Lu, J., et al. 2003. Diversity and Succession of the Intestinal Bacterial Community of the Maturing Broiler Chicken. Applied and Environmental Microbiology. 69(11):6816-6824.
2Wade, B., and A. Keyburn. 2015. The true cost of necrotic enteritis. Poultry World. Retrieved September 14, 2017. http://www.poultryworld.net/Meat/Articles/2015/10/The-true-cost-of-necro....
3De Guessem, M., et al. 2007. Coccidiosis in poultry: Review on diagnosis, control, prevention and interaction with overall gut health. 16th European Symposium on Poultry Nutrition. 253-261.
4El Amouri, S. 2015. Progressive ban has led to more antibiotic alternatives. Poultry World. Retrieved September 14, 2017. http://www.poultryworld.net/Home/General/2015/3/Progressive-ban-has-led-....
5Roberts, T., et al. 2015. New issues and science in broiler chicken intestinal health: Emerging technology and alternative interventions. The Journal of Applied Poultry Research. 24(2):257-266.
6Leeson, S. 1993. Recent advances in fat utilization by poultry. Recent Advance in Animal Nutrition in Australia. University of New England, Armidale, Australia. 170-181.
7Bozkurt, M., et al. 2009. The effect of single or combined dietary supplementation of prebiotics, organic acid and probiotics on performance and slaughter characteristics of broilers. South African Journal of Animal Science. 39(3):197-205.

Vous avez une question?

Si vous avez une question concernant nos produits et services ou si vous désirez davantage d’information, complétez le formulaire ci-dessous et un membre de notre équipe vous contactera.