Combattre la chaleur estivale et préserver la qualité nutritionnelle de la ration totale mélangée

La chaleur et l'humidité estivales posent plusieurs défis aux producteurs laitiers. Un problème important souvent négligé est le réchauffement de la ration alimentaire. Les rations, même si elles restent dans la mangeoire pendant quelques heures à peine, peuvent subir une fermentation secondaire en raison de la croissance bactérienne continue due à la chaleur élevée. La fermentation secondaire entraîne une réduction de la qualité des aliments, génère des odeurs indésirables et peut entraîner une réduction de la consommation. Pour aider à limiter la fermentation secondaire, à contrôler la croissance des microbes indésirables, à maintenir les rations au frais et à maintenir la qualité des aliments, les producteurs ajoutent souvent un inhibiteur de moisissures et de levures sauvages à la ration totale mélangée (RTM).

Qu'est-ce qui fait chauffer la ration? Le mélange de différents ingrédients alimentaires dans une RTM permet aux microbes d’avoir accès à des éléments nutritifs supplémentaires ainsi qu’à de l’air frais (oxygène). Ce processus, en plus d’une mangeoire chaude et d’une humidité plus élevée, crée les conditions de croissance idéales pour la croissance rapide des moisissures et des levures sauvages. La fermentation de la ration génère de la chaleur et en retour, augmente la température de la RTM. Il est également possible qu'un producteur ajoute plus d'humidité à la ration en ajoutant des fourrages verts ou des sous-produits saisonniers humides non ensilés. La teneur en humidité de la RTM peut également augmenter à mesure que l'eau des gicleurs de refroidissement des vaches éclabousse les aliments.

Dairy cattle at feed bins

Mesurer les températures de la RTM et effectuer des lectures tout au long de la journée est un excellent moyen de surveiller la fermentation secondaire. Les producteurs sont souvent surpris d'apprendre à quelle vitesse la RTM se réchauffe. En quelques heures à peine, le nombre de moisissures et de levures sauvages augmente de manière exponentielle. Les échantillons d’aliments, envoyés à un laboratoire pour analyse, peuvent ne pas représenter la situation extrême de l’expérience de votre vache. Votre meilleure indication d'un problème est de surveiller la température de la RTM et de regarder comment les vaches mangent leur ration. Lorsque les vaches viennent sentir la ration et reculent, la qualité de l'alimentation peut être le problème.

La qualité d'une RTM peut rapidement se détériorer en été. Empêcher une fermentation secondaire et le pic de chaleur qui l’accompagne est très important, surtout si la qualité du fourrage ou de l’aliment est déjà marginale.

Voici quelques pratiques de gestion des aliments pour garder les aliments au frais pendant les mois d'été:

  • Nourrissez les vaches deux fois par jour. Si possible, fournissez des aliments frais lorsque les conditions sont relativement fraîches. Envisagez de proposer les deux tiers de la RTM en fin d’après-midi ou en début de soirée et un tiers le matin.
  • Repoussez fréquemment le mélange devant les vaches.
  • Gérez avec soin la face de votre silo, sac ou bunker vertical. Enlever 12 pouces (30 centimètres) par jour est recommandé, et il est préférable de prélever toute la face en même temps.
  • Utilisez des produits de préservation tels que Silage SAVOR® au moment de la récolte.
  • Utilisez toujours un thermomètre pour vérifier les températures. Le fait de sentir la température de l'aliment avec votre main ne vous donnera pas de résultats précis
  • Utilisez des inhibiteurs de moisissure à large spectre tels que Feed CURB® ou Myco CURB®. Tamponner les acides organiques mélangés les rend moins corrosifs et beaucoup plus sûrs à manipuler.

 

Si la levure sauvage pose problème, l’ajout de Feed CURB au taux d’un kilogramme par tonne d’aliments mélangés mélangés sera très efficace pour contrôler la fermentation secondaire et le chauffage de la RTM. Les traitements avec un seul acide ne permettent souvent pas de contrôler une grande variété de moisissures ou de levures sauvages. Par exemple, l'acide propionique contrôlera certaines espèces de moisissures mais sera inefficace sur d'autres souches. De plus, l’acide propionique a une efficacité limitée sur la levure sauvage.4 Un inhibiteur de moisissure avec une teneur en acide totale plus élevée contenant des acides acétique, benzoïque et/ou sorbique a démontré une efficacité dans le contrôle de la croissance des levures. Les formulations à acides multiples sont très efficaces pour contrôler la levure.

Le temps estival est imprévisible. Lorsque la main-d'œuvre est limitée, la qualité de l'alimentation n'est pas optimale et, lorsque les conditions l'exigent, l'intégration d'un inhibiteur de moisissure de qualité supérieure dans le RTM peut aider à protéger votre investissement. Pour vos besoins en matière de conservation du fourrage, faites confiance à Kemin pour fournir des produits, des personnes et des services vous permettant de maintenir la valeur nutritive et l'intégrité de vos aliments.

Vous avez une question?

Si vous avez une question concernant nos produits et services ou si vous désirez davantage d’information, complétez le formulaire ci-dessous et un membre de notre équipe vous contactera.