Le chrome dans le porc

Connaissez-vous le KemTRACE® Chromium?

KemTRACE® Chromium est une source organique de chrome soluble dans l’eau, hautement biodisponible, qui contribue à améliorer l’utilisation du glucose et à réduire les effets négatifs du stress en cas d’énergie et de fonction cellulaires accrues. Cela se traduit par une maintenance, une reproduction, une croissance et une immunité améliorées chez le porc. KemTRACE Chromium a été administré à des millions d'animaux dans le monde entier depuis son introduction en 2000. Il est enregistré dans plus de 35 pays et est la seule forme de propionate de chrome approuvée par l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

KemTRACE Chromium est fabriqué aux États-Unis et disponible en deux concentrations:

  • 0,04% - pour une utilisation dans les aliments complets
  • 0,4% - à utiliser dans un prémélange avant l'inclusion dans des aliments complets

Essentiel à votre production porcine

Le chrome mobilise davantage de glucose sanguin dans les tissus, ce qui permet d’améliorer les performances en fonction de la hiérarchie des besoins de chaque animal. Chez les truies, la supplémentation en chrome peut réduire le nombre de jours de truie non productifs, augmenter la consommation d'aliments pendant la lactation, améliorer le conditionnement physique et augmenter la production de lait de haute qualité qui donne de plus gros porcs sevrés.1,2 Un porc sevré plus pesant deviendra un animal plus performant pour le reste du cycle de vie.3 L’amélioration des performances va au-delà des truies et de l’élevage aux porcs. Une augmentation du gain quotidien moyen et une augmentation de la consommation alimentaire diminuent la conversion des aliments, ce qui permet aux porcs de croissance-finition d'atteindre leur potentiel génétique optimal tout en assurant la rentabilité des producteurs.4,5,6

Le stress a un impact considérable sur les performances des porcs. De nombreux facteurs tels que la santé, l'environnement, les conditions sociales, les pratiques de gestion, la densité du troupeau et la nutrition contribuent à la charge de stress globale à laquelle un porc est confronté quotidiennement. Lorsque le porc connaît des conditions de stress, le cortisol est libéré, ce qui entraîne des changements comportementaux, métaboliques, immunologiques et intestinaux.7,8,9 Des études ont montré que le cortisol peut avoir un impact négatif sur les performances.10,11,12 Il a été par ailleurs prouvé que le chrome réduit les niveaux de cortisol, réduisant ainsi les impacts négatifs du stress.13 Les résultats des tests universitaires et sur le terrain démontrent que le KemTRACE Chromium est une source hautement biodisponible de chrome qui minimise les impacts du stress et améliore ainsi les performances.

Bien que le stress se présente sous de nombreuses formes, l’un des types les plus faciles à contrôler dans un contexte de recherche est le stress thermique. La différence de performance entre les régimes de contrôle et les régimes enrichis en chrome de porcs thermoneutres et soumis à un stress thermique chronique est indiquée ci-dessous.

Poids Final 1
Poids Final 2

Taux d’inclusion du KemTRACE Chromium

Période d’alimentation

   Taux d’inclusion  
   (ne pas excéder)   

  Pouponnière (toute la période, soit environ 42 jours)  

200 parties par milliard

Truies (Gestation/Lactation)

200 parties par milliard

Engraissement

200 parties par milliard

Fournit 0,2 partie par million (200 parties par milliard) de chrome (à partir de propionate de chrome) lorsqu'il est ajouté et soigneusement mélangé à raison de 0,5 kilogramme par tonne d'aliment complet pour porcs.

Vous voulez plus d'informations? Contactez un représentant Kemin aujourd'hui.

Spécifications de produit

KemTRACE® Chromium 0,4% - Spécifications de produit

KemTRACE® Chromium 0,04% - Spécifications de produit

 

Références

1Sohn, K.S., and C.V. Maxwell. 1999. New Technologies for sow nutrition and management – review. Asian-Aus. J. Anim. Sci. 12:956-965.
2Hagen, C.D., M.D. Lindemann, and K.W. Purser. 2000. Effect of dietary chromium tripicolinate on productivity of sows under commercial conditions. Swine Health Prod. 8:59-63.
3Collins, C.L., J.R. Pluske, R.S. Morrison, T.N. McDonald, R.J. Smits, D.J. Henman, I. Stensland, and F.R. Dunshea. 2016. Post-weaning and whole-of-life performance of pigs is determined by live weight at weaning and the complexity of the diet fed after weaning. Anim. Nutr. 3:372-379.
4Lawrence, B.V., D. Overend, S.A. Hansen, J. D. Hahn, and R. Ogaard. 2004. Chromium propionate influence on pig performance and meat quality. J. Anim. Sci. 82 (suppl):143.
5Mayorga, E.J., S. K. Stoakes, J.T. Seibert, E. A. Horst, M. Abuajamieh, S. Lei, L. Ochoa, B. Kremer, and L. H. Baumgard. 2016. Effects of dietary chromium propionate during heat stress on finishing pigs. J. Anim. Sci. 94 (suppl) 2): 139.
6Gebhardt, J.T., H.S. Cemin, J.C. Woodworth, M.D. Tokach, S.S. Dritz, J. M. DeRouchey, J.A. Loughmiller, and R.D. Goodband. 2017. Effects of KemTRACE Chromium level and feeding regimen on finishing pig growth performance and carcass characteristics. J. Anim. Sci. 95 (suppl): 275.
7Paredes, A.H., N.R. Salvetti, A.E. Diaz, B.E. Dallard, H.H. Ortega, and H. E. Lara. 2011. Sympathetic nerve activity in normal and cystic follicles from isolated bovine ovary: Local effect of beta-adrenergic stimulation on steroid secretion. Reprod. Biol. Endocrinol. 9:66.
8Martinez-Miro, S., F. Tecles, M. Ramon, D. Escribano, F. Hernandez, J. Madrid, J. Orengo, S. Martinez-Subiela, X. Manteca, and J.J. Ceron. 2016. Causes, consequences and biomarkers of stress in swine: An update. BMC Veterinary Research 12:171.
9Gebregeziabhea, E. 2015. The effect of stress on productivity of animals: a review. J. Biology, Agriculture and Healthcare 5 (15):14-21
10Klemcke, H.G. 1995. Placental Metabolism of Cortisol and Mid- and Late Gestation in Swine. Biology of Reprod. 53:1293-1301.
11Einarsson, S., Y. Brandt, N. Lundeheim, and A. Madej. 2008. Stress and its influence on reproduction in pigs: a review. Acta Veterinaria Scandinavica 50:48.
12C. Mohling, A.K. Johnson, L.A. Karriker, K.J. Stalder, S.M. Millman, and J. Coetzee. 2018. Blood cortisol levels higher in lame sows. National hog farmer May, 2018. http://www.nationalhogfarmer.com/animal-well-being/blood-cortisol-levels-higher-lame-sows
13A.T., B..J. Leury, M.A. Sabin, C.L. Collins, and F.R. Dunshea. 2014. Dietary nano-chromium tripicolinate increases feed intake and decreases plasma cortisol in finisher gilts during summer. Tropical Animal Health and Production 46:1483-1489.

Vous avez une question?

Si vous avez une question concernant nos produits et services ou si vous désirez davantage d’information, complétez le formulaire ci-dessous et un membre de notre équipe vous contactera.